[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

We Can Create

MAPS

Mute

vendredi 3 juillet 2009, par Nicolas Pelletier

(4/5) Avec une ambiance soyeuse et mélodique très semblable à celles de Blonde Redhead (You Don’t Know Her Name), mais avec un zeste de My Bloody Valentine ou Pixies lorsque doux et mélodique (So Low, So High), Maps, alias James Chapman, originaire de Northampton au Royaume Uni, offre un album fort intéressant ! Il y mélange avec brio ambiances électroniques et airs pop accrocheurs.

La voix de Chapman est souvent superposée et très bien harmonisée, créant un ensemble mélodique à la fois fort et subtil. Sa musique est d’un côté très douce mais également énergique, les guitares électriques n’étant jamais très loin, attaquant certains refrains (la belle Elouise).

Les bidouillages et sons percussifs sont plus souvent qu’autrement programmés, mais cela n’empêche pas une créativité certaine au niveau sonore. Les claviers répètent des motifs assez simples, à deux ou trois notes, mais c’est dans la superposition et l’agencement de tous ces éléments que l’on découvre un résultat assez enivrant. C’est dans la qualité des mélodies, comme It Will Find You, que le génie de Maps se déploie. À certains moments, c’est à Malajube que Maps fait penser, par ses airs vocaux, juxtaposés à une ambiance électro à la Fever Ray. Le premier album de Maps a été enregistré et produit par Chapman et le Suédois Valgar Sigurosson, qui a travaillé avec Bonnie ’Prince’ Billy et Björk, et mixé par Ken Thomas, collaborateur de Sigur Rós et Hope of the State.

C’est par contre le genre de musique avec laquelle il faut être en osmose et être dans de bonnes dispositions pour y plonger et l’apprécier pleinement. L’écoute en isolement, en mode relaxation, sous casque d’écoute, est une expérience de loin supérieure à l’écoute distraite à bas volume, qui peut même paraître inintéressante. Bref, Maps est un artiste à suivre !

- Desc. : Électro pop shoegaze
- R.S.V.A. : Jesus Jones, Ladytron, My Bloody Valentine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0