[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > M > MANN, AIMEE

@#%&* ! Smilers

MANN, AIMEE

SuperEgo

lundi 15 juin 2009, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Le nouvel album de la magnifique chanteuse américaine Aime Mann est comme les précédents. Tout au long des deux ou trois premières écoutes, on n’accroche pas trop. On est un peu déçu. Les chansons sonnent un peu toutes pareil. La voix a beau être toujours aussi belle et mélancolique, on dirait que le nouvel opus est moins bon que le précédent.

Et curieusement, cette impression était apparue pour The Forgotten Arm (2005) par rapport au très bon Lost in Space (2002), et de celui-ci par rapport au merveilleux Bachelor No. 2 or, the Last Remains of the Dodo (2000), l’album qui a ressuscité Aimee Mann de l’oubli.

Mais voilà qu’après quelques écoutes, cet album se révèle tranquillement. Les joyaux qu’il contient brillent soudainement ! On découvre d’abord True Believer, co-écrite avec Grant Lee Philips (mais qu’est-il devenu celui-là, d’ailleurs ?), une histoire d’amour impossible à laquelle elle ne veut pourtant pas résister… « I want you / But baby you’re a poltergeist / I want you / But baby the price is high », chante-t-elle avec le ton mi-doux mi-amer qu’on lui connaît.

Puis, Little Tornadoes apparaît à son tour. Cette magnifique chanson très douce est d’une beauté intime irrésistible. Dépendance absolue… Et voilà qu’on retombe en amour avec la belle Aimee… encore une fois, comme lors des albums précédents.

- Desc. : Pop intime
- R.S.V.A. : Kristin Hersh, Feist, Jennifer O’Connor

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0