[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > M > MALE BONDING

Nothing Hurts

MALE BONDING

Sub Pop

samedi 6 novembre 2010, par Olivier Boivin

(3/5) Arthur Webb, Kevin Hendrick et Robin Silas Christian, tous originaires de Dalston, à Londres, forment le trio rock noise à saveur lo-fi nommé Male Bonding. Le groupe crée ses premiers balbutiements au printemps 2008 dans une fête privée. Après avoir fait son apparition sur le 7’’ hommage à Flipper de l’étiquette culte Domino, le groupe adore la tournée qu’ils suivent en Angleterre avec le groupe new-yorkais Vivian Girls, puis, en collaboration avec Sub Pop, l’étiquette de leur premier disque complet dont il est question ici, ils participent au concert de Lovvers, Health et Fucked Up, avec qui ils chantent en juillet 2009. Ce choix judicieux, celui de Sub Pop, leur permet une visibilité considérable grâce en majeure partie à des pièces énergiques, impulsives et fougueuses. Intitulé Nothing Hurts, le message se veut clair : ne pas s’accrocher aux blessures du passé, tout est éphémère, alors la hâte de sortir du pétrin se manifeste.

Les trois premières pièces de l’album n’impressionnent pas plus l’amateur de rock en moi, puis soudain se pointent peu à peu comme une surprise bien organisée des structures solides, des basses grasses chatouilleuses fort appréciables. Quand la chanson Franklin débute avec un rythme lourd de basse comme arrière-plan, le reste de l’album promet un élan de liberté, une rébellion saine mais imprudente. T.U.F.F. et Nothing Used To Hurt sont les deux pièces les plus canons du disque et les mieux ficelées. Le son est lo-fi, antiradiophonique, et on désire conserver mordicus l’attitude garage.

À voir la pochette du disque, on perçoit l’album comme une livraison de briques (en carton) en plein visage que l’on peut déplacer avec flexibilité. Jonglant entre des moments plus nuancés et d’autres plus brutaux, leur premier opus dévoile une ouverture d’esprit intéressante. Un disque qui manque un je-ne-sais-quoi afin de ne pas être oublié ou trop catalogué, mais qu’on se plaît à écouter dans notre sélection de groupes garages en vogue.

- Desc. : Indie noise/lo-fi rock
- R.S.V.A. : Vivian Girls, The Soft Pack, Wavves

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0