[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > M > MAGNIFICENTS, THE

Year Of Explorer

MAGNIFICENTS, THE

Mush

jeudi 7 mai 2009, par Nicolas Pelletier

(3/5) Le disco punk de ce quatuor écossais est loin d’être inintéressant ! Ces anciens étudiants du Edinburg College of Art insufflent une bonne dose de new wave (Ring Ring Oo Oo) et de krautrock dans leur énergique musique, destinée autant au dance floor qu’au casque d’écoute. On pourrait à la limite affirmer que les Magnificents sont les petits neveux rebelles de Talk Talk et de The Fixx.

À l’instar de formations comme les You Say Party ! We Say Die !, Tommy Stuart (chant/claviers), Steven McGregor (claviers/chant), Drew McFadyen (guitare/chant) et Casey Miller (batterie) mélangent rythmes dynamiques avec synthés d’époque et, parfois, avec guitares plus musclées (Can’t Explode) qui peuvent rappeler le travail de The Edge aux débuts de U2 (No Dialogue With Cunts). Avec un talent mélodique plus développé, ils pourraient également s’approcher de ce que font Franz Ferdinand, mais pour le moment, c’est souvent plus à Falco qu’ils font penser (Get It Boy). Yellow Hand est pourtant loin d’être mauvaise ! Son riff est solide et plus accrocheur que les autres morceaux de cet album. À l’inverse, ils s’écroulent dans l’ordinaire avec le rock alterno de Dedridge Cowboy.

Après un premier album paru en 2004 et une floppée de 7’’ et de EP, « Year of Explorer » est le second long-jeu des Magnificents. Il a été produit par leur compatriote écossais John Cummings, de Mogwai, avec lesquels le groupe a tourné en 2006.

Voilà un groupe qui a de bonnes chances de percer auprès d’un plus grand public, s’ils peuvent écrire une bombe ou deux qui les propulserait en dehors de l’anonymat. Ils ont certainement compris comment intégrer du buzz new wave et du groove guitarisé dans leur musique (How Longs Gone et Learn One Thing). Il ne leur manque que des chansons un peu plus solides et accrocheuses, voire plus simples. C’est à suivre.

- Desc. : disco punk
- R.S.V.A. : You Say Party ! We Say Die !, Franz Ferdinand, Talk Talk

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0