[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > M > MAGNETIC FIELDS, THE

Realism

MAGNETIC FIELDS, THE

Nonesuch

vendredi 9 avril 2010, par Nicolas Pelletier

(2/5) Avec leur sympathique et inoffensif folk plutôt peace aux gentilles harmonies vocales et aux mélodies assez douces, ce quatuor mené par Stephin Merritt peut virer du meilleur (les morceaux avec mandoline, à la REM, comme Walk a Lonely Road) au pire (les comptines naïves qui parsèment l’album). Merritt n’en est pourtant pas à ses débuts : il a publié 6 albums sur étiquette Merge entre 1995 et 1999 avant de signer pour Nonesuch (Warner) et d’en publier trois autres.

La musique des Magnetic Fields fait parfois espérer un contenu solide à la Grand Archives (Interlude) ou Blitzen Trapper, mais on reste un peu sur notre faim. La voix de Mlle Claudia Gonson sur certains titres, fait un peu penser à celle de Hope Sandoval tellement elle est douce, mais on retombe vite sur Terre lorsque débarque la surabondance d’instruments jouets qui auraient pu être sympas si utilisés plus subtilement. Mais dans des morceaux comme At The Doll’s Tea Party, c’est pratiquement que des sons de boîte à musique qui constituent l’orchestration. Combiné avec des mélodies enfantines, on nage dans le naïf profond (Everything is One Big Christmas Tree). On a plus tendance à vouloir placer leur 9e album dans le lecteur familial pour divertir les enfants que pour apprécier leur pourtant intéressante orchestration. Le chant de Stephin Merritt est tellement exagéré qu’on se sent dans un épisode de Sesame Street à certains moments. Quand il prend une voix plus grave, il sonne comme Ed Robertson des Barenaked Ladies (et ce n’est pas un compliment).

Le tout n’est pas mauvais mais devrait être présenté comme musique pour enfants, ce qui passerait mieux : on serait séduits par une musique réussie pour les tout-petits au lieu de s’attendre à du indie folk sérieux.

- Desc. : Dream folk
- R.S.V.A. : Lambchop, Belle & Sebastian, Vaselines

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0