[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > M > JÉRÉMI MOURAND

Vacher

JÉRÉMI MOURAND

(Migratoire)

lundi 24 septembre 2007, par Nicolas Pelletier

Amateurs de la fougue délirante des Wampas et amateurs de l’humour irrévérencieux de Karlof, unissez-vous dans le fan club de Jérémi Mourand ! Ce band de Montréal a le talent de pondre des mélodies en béton (Triste époque formidable), hyper-efficaces qui permettent à l’auditeur de passer à travers les moments plus brouillons, où le trash-rock-garage devient plus bordélique. Leur rock s’apparente à celui de Leloup ou des Gruesomes (Déambulance) en plus sale, l’humour à celui de Karlof en plus extrême (dans Écrivain musclé, une demoiselle répète ad nauseum Moi je déteste les chansons qui répètent la même phrase). La voix rauque du chanteur Jacques Bertrand Junior rappelle celle de Didier Wampas lorsqu’il crie, bien qu’il soit aussi capable de country bizarre, avec un accent local gros comme le bras, comme il le démontre dans La musique est plate. Quand une demoiselle anonyme chante sur Gangrène, on pense aux Breastfeeders… en plus sale ! Excellent, mais il faut aimer le genre.
- Desc. : garage rock sale
- R.S.V.A. : Wampas, Karlof Orchestra, Breastfeeders

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0