[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LYMBYC SYSTYM

Shutter Release

LYMBYC SYSTYM

Mush

dimanche 14 mars 2010, par Éric Dumais

(4/5) Inventif, créatif et innovateur, les qualificatifs ne sont même pas à la hauteur lorsqu’il est temps de discuter de la musique du duo Lymbyc Systym ! Et avec la parution de leur nouvel album, Shutter Release, la tâche semble encore plus ardue. Sans plus tarder, j’essuie d’un mouvement de bras légèrement disgracieux la sueur qui me colle au front et je prends une longue inspiration, histoire de quitter le verbiage pour me lancer dans l’éloge, si j’arrive à trouver les bons mots, bien entendu. Expire…

Il n’est aucunement complexe de parler de la créativité des frères Bell, car à l’écoute de leur musique à la fois minimaliste et électronique, il se dégage un univers subtil d’émotions, de sentiments et d’imageries mentales, qui nous permettent de ressentir les sensations dégagées dans toute leur splendeur. Composé de Jared Bell (banjo, glockenspiel, guitares, clavier) et de Michael Bell (batterie, percussions, samples), le duo américain Lymbyc Systym accueille parfois divers collaborateurs, tels que le trompettiste Kevin Tangney, le guitariste Jeff Zeigler ou encore le violoniste Chris Tignor, que l’on peut apercevoir entre autres dans l’excellente formation Slow Six.

Shutter Release c’est avant tout une expérience musicale sans précédent, car il est indispensable d’écouter l’album dans un environnement tranquille, exempt de toute pollution sonore. La meilleure pièce de l’opus, Trichromatic, ouvre l’ensemble avec douceur, fraîcheur et délicatesse. C’est une chanson qui allie à merveille guitare électrique slow motion et percussions endiablées, avec des samples électro agréables à l’oreille et des mélodies sautillantes au clavier. Le résultat est foudroyant et rappelle de près certaines pièces d’une formation légèrement similaire, Cougar. En effet, on reconnaît à l’écoute l’orchestration minimaliste qui nous avait tant séduits dans Stay Famous, ou encore la virtuosité des instruments dans Florida Logic, sans oublier la séduisante Endings, qui nous rappelle un peu l’ambiance tranquille de la seconde pièce de Shutter Release, Ghost Clock. Il nous vient aussi en tête des groupes tels que Ratatat ou Broken Social Scene, mais à mon avis le pouvoir créateur des frères Bell ne se limite pas à ces comparaisons musicales. Leur style est unique, simple et accrocheur. Et il ne suffit que d’une seule écoute pour apprécier la splendeur qui règne sur cet opus.

- Desc. : Rock progressif instrumental.
- R.S.V.A. : Cougar, Do Make Say Think, Album Leaf

*En spectacle le 16 avril 2010 à la Casa Del Popolo

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0