[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > L > LUSTMORD

[Other]

LUSTMORD

Hydra Head

mercredi 25 mars 2009, par Jeff Bugz

(4/5) Si jamais je me retrouve seul dans une ruelle louche, trop tranquille, sombre, et que malgré tout je dois la traverser, si la trame sonore dans ma tête est Other de Lustmord, je m’égorge de mon plein gré avant de connaître ce qui m’attend puisque ce qui m’attend est un être diabolique supérieur, assoiffé de vengeance éternelle.

C’est ce que Lustmord réussit à vous mettre dans l’esprit avec cette terrifiante musique glauque, froide et déstabilisante remplie de long drone, de sons qui semblent parfois venir du vent, de voix démoniaques ou de puissance divine. On a qu’à fermer les yeux pour imaginer le pire, y voir des images de tas de cadavres sanglants empilés, des démons s’abreuvant de sang, du feu et de la fumée dans chaque racoin. L’atmosphère que l’on retrouve sur Other est tout simplement à glacer le sang : une pure beauté ! Ce n’est qu’à partir de la longue troisième pièce que l’on peut commencer à distinguer de la guitare, froide et sombre bien entendu, lente comme les sons ambiants que l’on peut y entendre.

Lustmord se surpasse définitivement avec Other, un album créatif, une trame sonore terrifiante pour l’enfant qui sommeil en vous. Un petit chef-d’œuvre pour le genre. Un disque qui plaira autant aux amateurs de Sunn0)), Earth et Nadja qu’aux amateurs de musique atmosphérique sombre quasi-industrielle. Un disque à écouter dans le noir avec une ou deux chandelles et quelques signes kabbalistiques dessinés dans le front.

- Desc. : Doom ambiant
- R.S.V.A. : Sunn0)), Max Richter, Merzbow

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0