[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LOST IN THE TREES

Past Life

LOST IN THE TREES

Anti-

mercredi 26 mars 2014, par Nicolas Pelletier

(4.5/5) Un autre magnifique album (le troisième de suite !) de cette formation américaine menée par le folk singer Ari Picker, spécialisée en folk orchestral. On s’y délecte de mélodies complexes et d’orchestration riche (Excos) qui allient brillamment sensibilité emo pop avec somptueuses cordes (Lady in White).

Les fans de Shearwater, Patrick Watson, The Decemberists, Deerhunter et même Sigur Rós (Night Walking) et Radiohead (Wake) s’éclateront avec « Past Life », un disque solide dont on ne se lasse pas facilement et qui se laisse découvrir au fil des écoutes. La musique s’y envole librement, presque divinement par moments, en partie grâce aux sublimes vocalises d’Emma Nadeau, qui joue le rôle d’une Jennifer Warnes aux côtés d’un Leonard Cohen. La rythmique est souvent lancée en syncope, quelques notes dissonantes s’affirment à la guitare électrique ici et là.

Et, il y a ces chansons, comme Past Life, qui apparaissent tels des rayons de soleil au beau milieu d’une journée nuageuse, avec une allure plus conventionnelle, mais dont la douce puissance fait planer par l’intérieur. On avait entendu les mêmes effets chez Efterklang et Owen Pallett.

Après avoir rendu, sur l’album « A Church That Fits Our Needs », un vibrant hommage à sa mère, artiste peintre, qui s’est suicidée, le principal compositeur, Picker, se tourne maintenant vers les relations humaines et le soul searching. La musique reste sensible, mais on y décèle un esprit un peu plus gai. Le sujet est évidemment moins lourd et tragique. Musicalement, la troupe est limitée à quatre musiciens, réduisant l’aspect orchestral de la musique.

La formation Lost in the Trees est basée à Chappell Hill en Caroline du Nord et produit de la musique depuis 2007. Diplômé de la prestigieuse école de musique de Berklee à Boston, Picker se tourne vers l’orchestration plus classique après avoir initialement débuté dans l’univers folk. Il s’entoure de musiciens issus de l’Université de Caroline du Nord pour les deux premiers albums, publiés chez Anti-.

- Desc : Folk orchestral
- R.S.V.A. : Shearwater, The Polyphonic Spree, The Rest

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0