[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LONG BLONDES, The

Someone to Drive You Home

LONG BLONDES, The

Rough Trade

mardi 17 février 2009, par Nicolas Pelletier

(3/5) Ce groupe de filles prétend vouloir être aussi bon qu’Abba, Dusty Springfield, Nico et Nancy Sinatra en même temps ! Mais leur énergique rock fait beaucoup plus penser à Pulp (Lust In The Movies) et même un peu à Hole et les Throwing Muses, vu le grunge distorsionné qu’elles nous servent. En fait, c’est dans l’attitude combinée des artistes susnommées qu’elles puisent leur inspiration, pas tellement dans la musique de celles-ci.

Au moins, deux des filles s’échangent le micro, ce qui donne une couleur différente aux chansons. Le style de chaque titre varie également beaucoup. Once And Never Again, une bonne bombe pop, sonne comme du Go-Go’s en plus musclé. Tout de suite après, Only Lover Left Alive, est beaucoup plus lugubre, à la The Cure, en plus rapide et avec un refrain beaucoup plus pop joyeux.

Puis, Giddy Stratosphere débute avec un riff digne des airs les plus pop des Clash. Quand la cristalline voix féminine qui se joint au riff ska disco, on croirait assister à la résurrection de Blondie. Heaven Help The New Girl, une belle ballade qui lève au refrain, sonne quant à elle comme du No Doubt. D’autres sont plus punk… d’autres sont plus Pat Benatar. Déroutant tout ça !

La protagoniste-en-chef Kate Jackson (rien à voir avec l’actrice du même nom), l’excellente guitariste Dorian Cox, la bassiste Reenie Hollis et la batteuse Emma Chaplin nous arrivent d’Angleterre et en sont à leur tout premier album. Jackson sonne à la fois comme une femme sexy et de caractère.

Bref, un album bourré de références qui partent dans toutes les directions, et qui garde l’auditeur sur le bout de son siège étant donné le dynamisme et l’énergie livrés. Ces Long Blondes ont visiblement faim. Une fois la chanson lancée, elles tombent un peu dans un moule prévisible, mais le contraste entre les refrains et les couplets rappelle leur talent. Elles pondent de bonnes mélodies et doivent donner un bon show si elles sont aussi précises « live » que sur disque. Pas du grand art, mais certainement du bon temps.

- Desc. : Grunge pop mélodique disco punk
- R.S.V.A. : Blondie, Sleater-Kinney, AS Dragon

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0