[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Transition

LOKAI

Thrill Jockey

dimanche 18 avril 2010, par Éric Dumais

(3.5/5) Depuis la parution de leur premier effort 7 Million en 2005, le duo viennois Lokai s’est occupé de la création de projets solos et de formation d’autres groupes musicaux, avant de revenir ensemble, et ce, pas plus tard que l’année passée, pour la création d’un second album, Transition.

Plusieurs choses ont changé depuis la période de gestation des deux musiciens Florian Kmet et Stefan Németh (que l’on connaît notamment pour sa participation à titre de guitariste et claviériste pour le groupe Radian). D’abord, leur lieu d’enregistrement a connu une transformation extrême. Ils ont enregistré Transition dans l’appartement de Florian, lequel est situé dans un secteur ancien et vieillot de Vienne, et qui a été adapté pour une meilleure acoustique, sans oublier la multitude d’instruments et d’appareils électromécaniques qu’il contient. Ce qui fait la force d’une formation comme Lokai, c’est leur spontanéité, qui demeure, sans aucun doute, leur principale qualité lors de la création d’un album. Pour eux, créer, c’est l’histoire d’un claquement de doigts. Bien entendu, l’inspiration doit être au rendez-vous, mais lorsqu’elle est au garde à vous, tout se fait généralement très rapidement. Ils composent une mélodie, aiment le résultat, l’enregistrent aussitôt et le mixent eux-mêmes. C’est rapide, efficace, spontané. C’est Lokai.

Transition est un travail créatif qui ne sait pourtant pas fait du jour au lendemain. Il y a une recherche sonore et une étude profonde de la musique électroacoustique qui laisse le mélomane pantois. L’orchestration est assez minimaliste (ils n’ont utilisé que la caisse d’une guitare acoustique, un piano électrique Rhodes, des petits objets en métal, un simple snare-drum, sans oublier les échantillons de guitares qu’ils ont mixés par la suite). Lokai relève d’une certaine volonté d’outrepasser les limites de la musique minimaliste électronique, en utilisant le moins d’instruments possibles, mais en laissant au pouvoir créateur libre cours à ses pensées et à son génie. Et c’est ce que l’on aime à l’écoute de Transition. Les rythmiques fragmentées nous attirent, comme dans un immense tourbillon psychédélique, et nous avons l’impression que nous voltigeons dans une autre dimension que la nôtre. L’effet est surprenant et cela apporte encore plus de challenge à l’écoute de l’opus. Si vous aimez l’aventure électroacoustique déjà exploitée par des formations similaires, dont notamment les excellents Autechre et Radian, vous aimerez à coup sûr le second effort de Lokai.

- Desc. : Musique électroacoustique transcendantale.
- R.S.V.A. : Radian, Autechre, Oval.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0