[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LOCO LOCASS

Le Québec est mort, vive le Québec !

LOCO LOCASS

Audiogram

vendredi 24 août 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Les 3 complices du groupe rap le plus important du Québec ont mis sept ans à travailler sur un nouvel album, faisant suite à l’excellent « Amour Oral ». Le précédent album contenait de solides vers et le grand classique "Libérez-nous des Libéraux (ça a fonctionné au fédéral... pour faire place aux Conservateurs, et pas encore au provincial…).

Pendant cette grande « absence », Sébastien Ricard est devenu une figure populaire puisque sa carrière d’acteur a pris son envol, notamment grâce à sa personnification de feu Dédé Fortin dans le film biographique sur le chanteur des Co-locs. Biz, quant à lui a été de toutes les tribunes sociales et politiques avec son franc-parler. L’entendre débattre sur d’importants sujets d’actualité en glissant quelques rimes bien senties est un délice qui déculotte généralement son interlocuteur. La vie de cet orateur haut de gamme a également été marquée par la paternité, ce qui lui a inspiré un roman intitulé Dérives, au ton intime, publié chez Leméac. Chafiik a été plus discret. On devine qu’il a fait de la musique, des beats, joué avec des échantillonnages.

Pour en revenir à ce nouvel album, intitulé “Le Québec est mort, vive le Québec !”, lancé en grande pompe lors d’un grand concert « manifestif » aux FrancoFolies, il s’agit d’un album très politisé, très bleu (Wi), très francophile. D’un bout à l’autre, on sent l’implication de ces leaders d’opinion, ainsi que leur amour de la langue ainsi que de la patrie.

Sur ce dernier point, le propos des Loco est sans l’ombre d’un doute indépendantiste et il est exprimé avec plusieurs nuances. Sur le “Mémoire des Loco Locass” (probablement rédigée à l’époque de la commission Bouchard-Taylor), Biz, Batlam et Chafiik incluent tous les Québécois à s’unir sous la fleur de lys, peu importe leur origine. Un discours rassembleur qui forcera le peuple de souche à s’ouvrir davantage. Dès le refrain de Wi, on avertit que le peuple québécois a le choix entre s’évanouir et s’épanouir. D’habiles jeux de mots au service d’un message fort clair.

que tu sois de grand-mère près du St-Maurice ou que ta grand-mère vienne des îles Maurice en autant qu’on ait la même grammaire Grevisse les québécois s’unissent sous la fleur de lys que tu sois de métis près du St-Laurent ou que t’aies du sang 100 % métis en dépit des marées, de la neige et du vent les québécois s’unissent sous la fleur de lys.

Musicalement, les Loco sont forts. Bien que les sons n’éclipsent jamais les mots, ils captivent l’oreille. Peut-être pas (encore) du calibre des Beastie Boys, les 3 complices jouent du reggae, du sample, du folk revisité (Du joufflu, reprenant l’hymne Tout le monde est malheureux du patriarche Gilles Vigneault) ainsi que du hip-hop bien carré. On y sent l’amertume du quotidien des pauvres (Kevin et Gaétan, un air qui sonne un peu comme du MC Solaar), le rejet de certains jeunes (Secondaire).

Un album fort d’un groupe phare, mais qui n’a peut-être pas comblé les attentes (trop ?) élevées et comblé le long vide depuis l’excellent « Amour oral » de 2007.

- Desc. : Hip hop engagé
- R.S.V.A. : IAM, Gilles Vigneault, Alaclair Ensemble

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0