[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > L > LITTLE JOY

S/T

LITTLE JOY

Rough Trade

lundi 2 février 2009, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) La musique relax et rétro de Little Joy est un délice. Glissez cet excellent - mais court - album dans votre liste de diffusion en mode pêle-mêle et vous vivrez cette agréable sensation qui vous fera remarquer la fraîcheur et les fortes mélodies de ce groupe basé à Los Angeles dès qu’ils envahiront votre espace de vie.

L’écoute continue de leur premier album est peut-être un peu redondante, mais le ton sympathique, qui sent les vacances à plein nez, ne manquera pas de charmer les oreilles les plus stressées. On assiste ici à un mélange de pop californienne à la Smash Mouth (l’excellente et pop How To Hang a Warhol) ou Firewater (The Next Time Around), croisée avec des airs enfantins à la Velvet (Unatteinable, chantée par Binki Shapiro comme l’aurait fait Moe Tucker) et des réminiscences du passé, avec des rocks rétros très 50s (Brand New Start, avec ses accents doo-woop), presque à la Roy Orbison.

Ce groupe est en fait un projet parallèle pour le chanteur de Los Hermanos, Rodrigo Amarante et le batteur des Strokes, Fabrizio Moretti, auxquels s’est greffé Shapiro. Les trois potes se sont amusés à créer de la musique complètement différente de celles de leurs formations respectives, pour le plaisir. Ça se sent et c’est bon.

La voix flegmatique d’Amarante est souvent « distorsionnée » à l’ancienne, enregistrée à travers des filtres qui la font sonner comme si elle émanait d’une radio AM ou d’un poste qu’on aurait posé dans le sable de la plage, pendant qu’on joue au volleyball avec des belles en bikini. Bon, je m’égare. Mais l’image est là. Little Joy s’est bien nommé : sa musique est un baume d’été, de soleil et de vacances qui nous amène définitivement une belle petite joie, surtout au cœur de cet hiver qui s’annonce enneigé. Rien de renversant au niveau créatif, mais chapeau pour les airs reposants (Play The Part) ! NP

- Desc. : Pop californienne relax et retro
- R.S.V.A. : Firewater, Smash Mouth, Beach Boys

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0