[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

They threw us all in a trench and stuck a monument on top

LIARS

Gern Blandsten

septembre 2002, par Stéphane Martel

Ils sont fous ces américains ! Chargé et difficile d’accès à prime abord, ce premier opus des new-yorkais révèle ses charmes lentement, comme toute bonne chose de la vie. Quelque part entre Primus, The birthday party et PIL, le contenu oscille constamment entre de vieux rythmes dance eighties, le hip-hop, le funk et le punk. Avec une bonne dose d’effets sonores bizarroïdes, des mélodies tortueuses et sordides, un chanteur rappelant littéralement les tics d’un chanteur punk torturé et des titres à coucher dehors (comme "Nothing is ever lost or can be lost my science friend"), le groupe nous fait promener d’époque en époque ; pendant quelques secondes, on se croit en 1980 puis on reprend la route avec des rythmes atypiques mais plus modernes. On leur pardonne quelques excès (la dernière pièce dure plus d’une demi-heure !) tellement il y a de choses à entendre ici. Le grand responsable de ce succès ? Steve Revitt, ancien réalisateur des Beastie boys et Jon Spencer. Imprévisible, énergique, cinglé. À découvrir à prix modique. (7.5/10) SM
- Desc. : Rock funky expérimental
- R.S.V.A. : Primus, Les Savy Fav, The birthday party, P.I.L.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0