[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LAST ASSASSINS, THE

S/T

LAST ASSASSINS, THE

Dare To Care

mercredi 28 septembre 2011, par Nicolas Pelletier

(2/5) "Je joue de la guitare" chantait-il en 1998 sur “Les Fourmis”. Eh bien Jean Leloup/Leclerc est passé de la parole aux actes et s’est tu sur son nouveau projet "The Last Assassins". Le gars sait comment manier la six-cordes et est devenu un solide fabriquant de riffs. Ce sont Mathieu Leclerc et Virginia Tangvald qui s’occupent des textes et du chant.

Plusieurs des titres apparaissent assez improvisés, ou du moins assez rapidement composés. Dans certains cas, comme sur On the Take, la sauce prend, même si on n’a pas en main une chanson transcendante. Le groove est bon, on tape du pied, on en demande pas plus. Dans d’autres cas, la pauvreté de la mélodie et du chant ne sauvent pas les jams... qui demeurent des jams. L’élément le plus captivant tout au long de cet album est de loin la guitare de Leloup. Sur la douce For Anyone, le chant, en duo cette fois, est plus potable et l’ambiance globale est remplie de mystère, avec un soupçon de peine bien dosée. Mais sur Minerals où Leloup aurait eu besoin d’une chanteuse avec du caractère et du mordant, c’est mal ficelé. Dans les meilleurs moments, le duo Mathieu Leclerc / Virginia Tangvald réussit à créer une ambiance qui conviendrait à un film de Tarantino (If You Do It Again) parce que sentant le désert poussiéreux et la vengeance... Le fait que les deux chanteurs dialoguent parfois emmène un petit côté She & Him ou Dean & Britta (ex-Luna), presque Gainsbourg / Birkin par moments, en beaucoup plus rock. Les guitares de Leloup hurlent par endroits (Invisible Time) ce qui secoue le tout.

On ne sait jamais à quoi s’attendre de Jean Leloup/Leclerc. Mais on ne peut certainement pas lui reprocher de ré-utiliser toujours la même recette. Du psyche-rock de L’amour est sans pitié au country folk de La Vallée des reputations, il a touché à tout. En fait, dans son cas, la seule constance est le manque de constance. Un personnage unique dans le paysage Québécois. Il a eu 50 ans le 14 mai dernier.

- Desc. : Rock americana bluesy
- R.S.V.A. : The Kills, Jean-Louis Murat, Nick Cave

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0