[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LANGHORNE SLIM

When the Sun’s Gone Down

LANGHORNE SLIM

(Narnack)

samedi 26 août 2006, par Nicolas Pelletier

« Qu’est-ce qu’on m’a encore envoyé comme curiosité à écouter !? » me suis-je demandé, sourire en coin, en écoutant ce spécimen qu’est Langhorne Slim. On ne sait trop d’où il sort, ce Slim, autrement que de l’Amérique profonde, celle des « hillbillies » et du « bluegrass ». Il a le banjo en feu, Langhorne Slim, et une voix assez particulière, un peu braillarde, définitivement nasillarde, qui s’apparente un peu à celle de Gordon Gano (Violent Femmes), mais encadrée par un style folk. On a peut-être un équivalent québécois au niveau du genre de bonhomme, avec « Pépé et sa Guitare »… Entouré de Charles Butler (banjo), Paul Defiglia (contrebasse) et d’une dizaine de musiciens, Slim fait une belle démonstration de son talent d’auteur, bien qu’il faut de solides oreilles pour supporter sa voix. L’album part en flèche avec In the midnight et Set em up, des pièces endiablées, mais se calme un peu, épousant une sauce plus Dylanesque, ou vers le Tom Waits des foires. Particulier ! NP

- Desc. : Hillbilly bluegrass
- R.S.V.A. : Piggy, Bob Dylan, Pépé et sa Guitare

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0