[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > L > LANEGAN BAND, MARK

Blues Funeral

LANEGAN BAND, MARK

4AD

samedi 7 avril 2012, par Jean-François Rioux

(4/5) Il était fort attendu le nouvel album de l’ancien leader des Screaming Trees Mark Lanegan ! C’est justement un des albums qui a attiré le plus d’attention depuis le début de l’année avec son succès mérité. Lanegan reprend où Bubblegum nous avait laissé mais avec encore plus de confort, d’assurance et d’efficacité.

Pourtant le chanteur n’a pas chômé depuis Bubblegum (2004), puisqu’il a participé à de multiples projets ; aux albums de Soulsavers, Twilight Singer, Gutter Twins, Isobel Cambell, Queens of the Stone Age et plusieurs autres apparitions.

Encore aujourd’hui, plus que jamais, la force de Lanegan est sa voix transpirant le vécu, sentant le fond de tonneau et l’odeur de cigarette. C’est comme si le son de sa voix laissait échapper des âmes libératrices, tant il dégage quelques chose que très peu de chanteurs réussissent à créer/livrer. Sa voix, son arme de destruction massive, si masculine et virile qu’elle est, nous transporte en pleine mélancolie et en terrain fragile et glissant. Un nuage noir a toujours tourné autour de l’atmosphère que dégage Lanegan, c’est aussi ce qui le rend mystérieux et attrayant. Ses textes sont toujours aussi forts, touchants, une poésie parfois emmitouflée dans les paraboles, dans les métaphores mais également parfois très crue.

Sur Blues Funeral vous y trouverez du Lanegan à son plus rock bien sur, mais également dans toute sa fragilité et parfois même accompagné d’électronique ce qui étonnamment ne le fait pas mal paraître.

Soulagement, puisque je n’aurais pas aimé parler en mal de cette icône de la musique, un des premiers à avoir mis la ville de Seattle sur la map musique à l’époque ou le grunge régnait. Un grand artiste talentueux qui un jour pourra se placer aux cotés des Cohen, Waits, Cave, Morrisson et cie, pourquoi pas ?

- Desc. : Rock soul sombre
- R.S.V.A. : Mike Johnson, The Doors, Leonard Cohen

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0