[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > L > LALI PUNA

Faking the Books

LALI PUNA

Morr

samedi 6 novembre 2004, par Arnaud Cordier

En 2001, Lali Puna décrochait la mâchoire de plusieurs d’entre nous avec Scary World Theory, un deuxième jet hallucinant de beauté glacée et de caractère. Le très attendu Faking the Books était bien sûr précédé de grandes attentes et fait suite au navrant Clearcut EP, des craintes en grande partie chassées rapidement. Le line up a quelque peu changé mais les deux protagonistes principaux sont encore inspirés et exultent dans l’art de faire évoluer un minimum d’idées par le biais de loops calibrés. La nouveauté sur Faking the Books tient en partie sur la sensation d’écouter un album à la rythmique dynamisée en plus d’un album de pop stylisée. Les agencements sont moins basés sur la superposition de sons, du glitch à l’analogique et autres échantillonnages, mais bien sur un canevas pop-rock sur lequel se greffe la voix éminemment détachée de Trebeljahr. Attaquant de front, Lali Puna donne l’impression d’être sur un fil ténu, toujours en pleine capacité de sombrer dans un drum’n’bass tenace ou vers l’ambiant cajoleur. Une batterie à pied d’œuvre, la voix bourrée d’effets (Call 1-800-Fear), Faking The Books confère une chaleur humaine absente sur Scary World Theory. Avant de terminer en douceur sur du violoncelle trop tardivement utilisé, Grin and Bear ainsi que Left Handed finiront par convaincre les indécis du bien-fondé de ce bel album. Il ne restera plus à Lali Puna qu’à travailler sur le fond, les textes vides de sens, pour éventuellement prendre une place plus prédominante.
- Desc. : pop electro
- R.S.V.A. : Notwist, Stereolab, MS John Soda

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0