[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > LA SERA

Sees The Light

LA SERA

Hardly Art

jeudi 7 février 2013, par Nicolas Pelletier

(4.5/5) Magnifique recueil de chansons indie pop de la part de La Sera, le sobriquet de Katy Goodman, l’une des trois Vivian Girls. Menée par la douce voix de la belle brunette de Brooklyn, la musique de La Sera s’écoute dans le même mood que Cate LeBon, Laeticia Sadier ou Kandle, à la différence que son deuxième album n’est jamais psyché, ni sombre. La Sera est plutôt détendue même si elle parle d’amours perdues (Love That’s Gone).

Il y a chez elle une dose d’influence évidente de Mazzy Star (How Far We’ve Come) avec une bonne part de guitares électriques fuzzées, mais jamais dissonantes (la dynamique Please Be My Third Eye). On y trouve aussi ce qu’on aimait chez Tanya Donelly, Sleater-Kinney et les Throwing Muses : un rock féminin musclé, sensible sans être pleurnichard. Il s’agit pourtant ici d’un « break up album » où la belle parle d’un amour déchu…

Katy Goodman dispose d’une magnifique voix qu’elle met en valeur (I’m Alone), toujours au service d’airs très mélodiques, toujours harmonieux et jamais « plates ». Elle se permet un pastiche sympathique avec Real Boy, une pièce romantique qui rappelle les premières années des Beatles (avant qu’ils ne touchent à la drogue). Le seul défaut de cet album est peut-être l’uniformité du chant (bien que les chansons changent radicalement de rythme) mais comme le produit final est souvent très bon, ce n’est qu’un demi-défaut.

- Desc. : Indie pop
- R.S.V.A. : Best Coast, Juliana Hatfield, Laeticia Sadier

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0