[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > L > JAMIE LIDELL

Jim

JAMIE LIDELL

(Warp)

mercredi 28 mai 2008, par Nicolas Pelletier

(1,5/5) Membre en règle du clan du pianiste et producteur canadien Gonzales (dont font aussi partie Peaches et Feist), Lidell est un intense chanteur britannique de 35 ans qui affectionne le soul façon Motown. Sa performance en tant qu’invité du pianiste au Festival de Jazz il y a deux ans nous avait renversés par son énergie et sa gestuelle impressionnante. Avec un « band » complet (avec notamment Gonzales et Mocky) et enfin sur disque, le résultat est malheureusement décevant. Oui, on sent bien le soleil (Wait For Me) et le « black soul » dans sa magnifique voix, mais il manque quelque chose d’original. Oui, le rapprochement avec Otis Redding, Stevie Wonder, Van Morrison et tous les autres grands du soul est évident et réussi, mais on se sent parfois dans la cour de Terence Trent D’Arby (la pop Out of My System et la ballade Green Light) ou d’Amy Winehouse. Jim, son premier, est un album qui s’écoute sûrement mieux dans un bar, devant un BBQ ou même avant un concert, que dans son salon. Il s’y dégage une énergie contagieuse qui nous fait immanquablement taper du pied (la cool Figured Me Out, pas si loin de Prince). On se serait attendus à des arrangements plus audacieux de la part de Gonzales qui auraient quand même pu mettre en valeur l’immense talent de Lidell. Aucune trace de son talent de « beat-boxer », qui l’a pourtant fait remarquer. À Osheaga cet été.
- Desc. : Brit soul
- R.S.V.A. : Amy Winehouse, Terence Trent D’Arby, Otis Redding

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0