[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > K > KEITH KOUNA

Les Années Monsieur

KEITH KOUNA

P572

dimanche 8 février 2009, par Jean-François Rioux

(4/5) Une pochette peu attirante se cache devant le nouveau projet solo de l’ex-chanteur du groupe Les Goules. Étant légèrement déçu des deux derniers albums des Goules, les attentes n’étaient pas trop hautes. Par contre, il faut avouer que la voix de Keith Kouna est vraiment amusante, elle ne ressemble à rien et cela en fait un personnage unique.

C’est avec joie que l’album débute : la pièce Tarentule vous ramènera en mémoire la fameuse Crabe. Jamais aussi drôle que le premier Goule, rien à voir même, cette fois-ci, on embarque à plein volume dans le pays de Kouna. On entend des influences de musique française, de rock alternatif, le tout fait avec beaucoup d’humour et de belles histoires, comme dans Oublie ça, qui est une réadaptation de Laisse Béton de Renaud Séchan. Il y a des textes très bien écrits, comme dans la belle Déo, et surtout, beaucoup de plaisir à écouter chanter Kouna sur les 12 chansons de son premier disque. Le chanteur est unique, son style est intéressant même si fort conventionnel, se démarquant de beaucoup d’artistes québécois. Écouter Keith Kouna me rappelle Tumulte de B.A.R.F., Les Flokons Givrés, la bonne époque de Banlieue Rouge, la scène punk du débuts des années 90. La seule différence est que sur Les Années Monsieur, le tout est quand même beaucoup moins violent, avec quelques sacres. L’album se termine sur un quasi hommage à Richard Desjardins avec la bien amusante Labrador.

Un superbe premier disque qui prendra le temps qu’il faut, mais finalement arrivera aux oreilles de tout le monde. Les Goules sont morts, mais Keith Kouna est ressuscité tel un Jésus de Québec, il ne fera peut-être pas de miracle, mais néanmoins, il bottera des derrières.

- Desc. : Rock moderne franco
- R.S.V.A. : Les Chiens, Jean Leloup, Les Violents Cachalots

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0