[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > K > KASAI ALLSTARS

Congotronics 3 : In the 7th moon, the chief turned into a swimming fish and ate the head of his enemy by magic

KASAI ALLSTARS

Crammed Disks

vendredi 6 février 2009, par Nicolas Pelletier

(1.5/5) Comme tout bon amateur de musique africaine, et particulièrement d’Afrique de l’Ouest (Congo, Sénégal, Mali, Guinée, etc.), j’ai suivi avec intérêt la sortie des albums de la série Congotronics, qui promettait un alliage de musique traditionnelle et de sonorités modernes, le tout, entièrement orchestré par des artistes locaux.

Le premier volume, Konono no.1 était d’une cacophonie hallucinante et je l’ai rapidement mis de côté. Ce troisième volume, enregistré à Kinshasa au Congo, est beaucoup plus près de la musique traditionnelle et ne laisse pas les effets électroniques prendre trop de place. On entend bien ces murs de bruits métalliques ici et là dès le premier morceau (Quick as white), mais les chants, plutôt tribaux, et kalimbas (pianos métalliques) gardent le haut de l’affiche.

Le néophyte qui ne s’est mouillé que le gros orteil avec Amadou et Mariam, par exemple, va sans doute trouver le temps long et l’écoute ardue. Rien à voir avec les albums de Nicolas Repac non plus. On a ici du matériel qui nécessite une certaine connaissance de la musique africaine. On est ici plongés dans la musique tribale, une forme extrêmement répétitive, qui pousse à l’hallucination par les boucles et très nombreux sons qui s’entremêlent. Les moments instrumentaux sont toutefois plus accessibles, parce que plus doux et harmonieux à l’oreille que les chants tribaux hurlés en bande (Beyond the 7th Moon).

Personnellement, je préfère les artistes africains qui jouent la carte de la simplicité, de la mélodie et de la profondeur sentimentale plutôt que ceux qui prônent l’esprit de groupe, forcément plus bordélique et moins intime. Mais il s’agit là d’un goût très personnel. Le mieux est de faire votre propre idée en écoutant la série Congotronics vous-même. Mais, encore une fois, ceci n’est pas l’introduction idéale à la musique africaine. Vous aurez été avertis !

- Desc. : Musique africaine tribale électronisée
- R.S.V.A. : Konono no. 1, Basokin, Drummers of Burundi

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0