[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > J > THE JESUS & MARY CHAIN

Damage and Joy

THE JESUS & MARY CHAIN

Artificial Plastic

vendredi 10 novembre 2017, par Jean-François Rioux

Après près de deux décennies sans parution, plusieurs avaient lancé la serviette dans le cas d’un espérer retour des J&MC. À la surprise générale, le groupe est de retour et ma foi, ce n’est pas mauvais du tout !

Bien entendu, certains puristes renient l’album Munki, paru sur Sub Pop en 1998, mais dans mon cas j’ai trouvé cet album fort intéressant, car en plus d’être plus rock, il démontrait une évolution pour le groupe. Bien entendu, Damage and Joy est en quelque sorte la suite logique, mais avec un beau retour aux sonorités (autrefois) uniques du groupe. Il faut dire que depuis, le groupe a été imité et copié à maintes reprises, si on ne pense qu’à Raveonnettes.

Les 14 titres de Damage and Joy sont agréables, mélodiques, avec la mélancolie parfois assez grinçante et bruyante à laquelle on leur doit cette réputation.

Des années 80 à aujourd’hui, J&MC n’a pas pris une ride, leur sens mélodique est incroyable, et malgré l’accessibilité de la musique, le groupe n’a pas peur des expérimentations ni des sons dissonant et strident.

On retrouve des pièces très accrocheuses telles que All Things Pass, Always Sad, Two of Us, Get On Home, Facing Up The Facts et Black and Blues qui pourraient tous se retrouver dans votre compilation 2017 des chansons de l’année ! Un album qui s’apprécie dès les premières écoutes, un retour qui n’est pas dénaturé par une super production où l’envie de créer un hit à la Coldplay. (4.5/5)

- Desc. : Dreamy post-shoegaze
- R.S.V.A. : Spiritualized, Spacemen 3, Raveonnettes

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0