[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > J > JUNIOR HIGH

S/T

JUNIOR HIGH

Tapete

vendredi 7 juin 2013, par Nicolas Pelletier

(1.5/5) Étrange disque que celui des Junior High, un duo de Leucadia, en Californie, qui en est à son premier album. Leur pop bourrée de claviers sonne comme du Chromeo de seconde zone. Les mélodies sont des plus ordinaires, lorsque pas carrément faciles (So Many Changes). Les sons ont beau tirer leur source dans un clavier Casio des années 80, encore faut-il en faire de bonnes chansons, ou les utiliser de façon originale.

OK, il y a ce changement de vitesse sur la première pièce (D.O.P.E.) et les voix douces de l’énergique Shufflin’ the Cards qui attirent l’oreille. Mais au niveau musical, Michael Deakers et Josh Ottum donnent l’impression que les Pet Shop Boys et Bananarama étaient des virtuoses au talent grandiose... Par moments, Junior High tente de jouer dans la cour des grands en y composant des bridges différents, mais ça n’est pas suffisant pour rendre le tout intéressant. Le peu de bons coups qu’ils réussissent (l’intro de PSA est pas si pire) est gâché soit par des paroles qui toucheront — au mieux — des ados, soit par un manque d’originalité ou de recherche musicale. Il y a des limites à faire « cheezy ». Le tout aurait pu être cool si les chansons avaient été moins pauvres : les mélodies sont vraiment très ordinaires et les références aux années 80 sont malheureusement axées vers les mauvais artistes de cette époque (Shufflin’ The Cards).

Deakers a auparavant travaillé comme producteur, notamment en musique pour la télé et le ciné, alors que Josh Ottum a publié deux albums en solo pour la même étiquette, Tapete Records. J’avais d’ailleurs louangé son dernier, « Watch TV », en 2012.

Dans leur texte de présentation sur le site de leur maison de disque, les deux amis qui ont grandi à San Diego avouent que leurs sœurs aînées les avaient gavés de cassettes de Whitney Houston, des Pointer Sisters, de Prince et de la bande sonore du film « St. Elmo’s Fire ». Voilà qui explique tout.

- Desc. : Cheezy keyboards 80s
- R.S.V.A. : Chromeo, Pet Shop Boys, Bananarama

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0