[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > J > JUNE, VALERIE

Pushing Against A Stone

JUNE, VALERIE

Sunday Best

mardi 29 octobre 2013, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Dan Auerbach, le chanteur et guitariste des Black Keys réalise des albums ces temps-ci. Après ceux de Jessica Lea Mayfield, Hacienda et Nathaniel Mayer, c’est au tour de la chanteuse de Memphis (Tennessee) Valerie June d’avoir l’honneur d’être prise sous son aile. Son nouvel album, intitulé « Pushing Against A Stone », est un mélange de blues acoustique hanté assez proche de celui de Robert Johnson (sans blague, écoutez Shotgun) et de rock bluesé à la… Black Keys évidemment (particulièrement sur You Can’t Be Told, le premier single).

Cette musicienne de 31 ans à la voix nasillarde et aux cheveux de Méduse a un talent fou, c’est évident en écoutant ses chants qu’elle lance seule, accompagnée de sa guitare acoustique (Working Woman Blues). Mais sous la direction d’Auerbach, sa musique devient encore plus sale, encore plus blues, encore plus hantée. C’est comme si l’on avait fait rencontré Tracy Chapman et Jack White, comme si on avait voulu moderniser une voix à la Nina Simone dans des arrangements blues rock des années 70. Sa voix est particulière, certes, mais cette artiste se démarque définitivement. J’aime !

Valerie June Hockett est née en 1982 et trempe dans la musique dès son adolescence : son père, pasteur, fait de la promo de concerts dans la région de Jackson, au Tennessee. Elle l’aide, collant des affiches d’artistes gospel, mais aussi de Prince et Bobby Womack. En 2000, à l’âge de 19 ans, elle joue avec son époux dans un duo appelé Bella Sun. Suite à son divorce, elle apprend le banjo, la guitare et compose ses propres chansons. En 2011, elle assemblera une jolie somme via Kickstarter, et rencontrera Auerbach à cette époque. Elle collaborera avec John Forté (des Fugees) et Me’shell Ndegeocello.

« Pushing Against A Stone » est son quatrième album solo : elle en avait sorti un premier en 2004 avec Bella Sun, mais elle l’appelle son « first REAL record ». Les onze titres ont été enregistrés au légendaire studio Sound City, de Seattle, ce même studio qui est le sujet de l’excellent film documentaire de Dave Grohl paru plus tôt cette année.

- Desc. : Blues soul
- R.S.V.A. : Jack White, Black Keys, Karen Dalton

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0