[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > J > JIGSAW SEEN, THE

Gifted

JIGSAW SEEN, THE

Vibro-phonic

mardi 27 août 2013, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Dynamique recueil de chansons rock’n’roll assez traditionnelles dans leur structure, mais modernisées avec des effets d’aujourd’hui.

Ainsi l’album débute avec un vieux rock à la Bo Diddley, Open the Box Pandora, puis continue avec un titre accompagné presque uniquement au piano. À peine peut-on distinguer des guitares électriques stridentes en arrière-plan de Myth of the Season, un morceau qui est définitivement influencé par l’œuvre de Donovan, des Kinks et de l’album « Their Satanic Majesties Request » des Stones. On croirait réentendre les Yardbirds sur Christmas Aint For Christians Anymore. Les Jigsaw Seen reprennent même l’une des premières chansons de David Bowie (qui s’appelait encore Davy Jones), Sell Me A Coat, une curiosité s’il en est une ! Sur Hag of the Barren Tree, c’est à King Crimson qu’on pense, vu les claviers. Bref, une panoplie de références qui plairont aux historiens du rock.

L’histoire des Jigsaw Seen remonte à 1986 alors que se sont rencontrés Dennis Davison (ex-United States of Existence) et Jonathan Lea (ex-Revolver). Les deux amis jouent dans la formation Playground jusqu’en 1989, avant de changer de nom, de déménager à Los Angeles et de recruter le batteur Teddy Freese (ex-Yipes !) en 1993, et le bassiste David Nolte (ex-The Last) trois ans plus tard. À la fin des années 90, le groupe se spécialise dans les reprises des artistes du début du rock comme The Hollies et ceux du label Del-Fi, dont Harry Mancini. Plus récemment, Davison et Lea ont été entendus aux côtés de Rufus Wainwright et Dave Davis (des Kinks).

- Desc. : Indie garage pop
- R.S.V.A. : The Kinks, Guided By Voices, The Posies

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0