[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > J > JANEL & ANTHONY

Where is Home

JANEL & ANTHONY

Cuneiform

mardi 19 mars 2013, par Nicolas Pelletier

(4/5) Un disque de musique actuelle comme je les aime. Beaucoup d’airs mélodiques avec un brin de dissonance. Dès le départ, la belle Big Sur au violoncelle et guitare fait penser à la rencontre entre Iva Bittová et Fred Frith. De l’expérimentation plus libre, aussi, comme sur la courte The Clearing.

Deux artistes de haut niveau qui savent comment tirer de la majesté de leurs instruments. La chaleur du violoncelle de Janel Leppin sur Leaving the Woods est balancée par les effets un peu lugubres de la guitare électrique d’Anthony Pirog jusqu’à ce que ce l’Américain originaire de Vienna en Virginie, y lance quelques beaux accords gracieux ainsi qu’une touche de composantes orientales. Magnifique !

Les deux musiciens sont actifs depuis plusieurs années sur la scène musicale de Washington D.C., que ce soit ensemble ou séparément. Leur union est tellement bien équilibrée qu’elle créé quelque chose qui n’appartient ni à l’un ni à l’autre. Un excellent exemple de l’adage qui veut que le produit soit plus grand que la somme de ses éléments.

Pirog a étudié le jazz à la renommée école de Berklee et appréciait le fingerpinking du bluegrass, le country et la guitare surf. On le retrouve ici créant des ambiances planantes (Symphony Hills). Leppin, quant à elle, a goûté aux musiques du nord de l’Inde et de la Perse après avoir quitté le Conservatoire en violoncelle. Elle joue aussi de la basse dans des formations rock. Elle touche sur ce superbe disque aux expérimentations atonales de la musique actuelle.

- Desc. : Musique actuelle
- R.S.V.A. : Fred Frith, Krakatoa, Bill Frisell

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0