[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Lovers Prayers

IDA

Polyvinyl

vendredi 31 octobre 2008, par Nicolas Pelletier

(4/5) Quel magnifique album par le duo brooklynois Ida qui exprime ici une sensibilité à fleur de peau. Leurs mélodies sont si fluides qu’on les sent à peine pénétrer la chair pour se frayer un chemin direct au cœur.

Sur cet album tout en douceur et en subtilité, il y a plein de moments carrément magiques - dignes du Pale Blue Eyes du Velvet, par exemple -. Worried Life Blues est un sublime appel à l’amour, une prière à genoux, d’où le titre de l’album. « If you want me, pretty babe / You gotta let me know », et plus loin, « You’re gonna miss me, pretty babe / When the cold winds blow »… Des paroles toutes simples sur un 12-bar blues plutôt classique mais très cool : ça n’en prend pas plus pour être transporté par l’émotion. La voix d’Elizabeth Mitchell est souvent murmurée, très doucement, et pourtant c’est elle qui tient tête à la voix souvent haute, en harmonie, de son complice Daniel Littleton.

Deux titres plus loin, avec cette reprise de Richard & Linda Thompson, For Shame of Doing Wrong, on replonge dans un tendre plaidoyer envers un amour blessé. Le tout a été enregistré dans les studios de Levon Helm, ancien membre de The Band, qui s’est invité à la batterie sur First Light. Avec le EP My Fair My Dark, sorti tout récemment, Ida vient de produire deux magnifiques albums de douceur et d’intimité. La beauté à l’état pur.

- Desc. : indie folk
- R.S.V.A. : Velvet Underground, Murray Head, Arco

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0