[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > H > THOMAS HELLMAN

Stories From Oscar’s Old Café...

THOMAS HELLMAN

Indépendant

septembre 2002, par Nicolas Pelletier

Bien que Thomas Hellman partage certaines influences avec son concitoyen Rufus Wainwright, ce montréalais a sa propre sonorité. Son folk est riche de différents styles s’adaptant au sujet de chacune des chansons (sa "Hitchihiker song" s’apparente à un mélange de Stephan Eicher et de Bon Jovi, alors que "Oscar’s Old Café" fait revivre l’époque des succès de Murray Head ou Chris DeBurgh et "One more night" ramène Tom Waits à son ère piano-bar). Hellman pousse son art d’écriture jusqu’à habilement intégrer le français - qu’il parle sans accent - dans ses chansons. Celles-ci ("European train" et "Marie Marie") prennent alors une couleur qu’on a souvent connu chez Mano Solo : une certaine valse joyeuse dans la musique mais un arrière-goût de désespoir incontournable, de malheur incommensurable ("Le vent du nord"). On sent toute l’émotion qui veut sortir de ce jeune chanteur, alors que nous naviguons à travers cet excellent album. Hellman utilise vraiment un format "chansonnier-café-piano bar-jazz, etc", ce qui lui permet de se servir de plusieurs styles musicaux pour toujours faire ressortir cette passion qui l’habite. Capable de toucher au délire fanfaresque et de redescendre jusqu’à la touchante ballade (la très belle "Greyhound song"), Thomas Hellman a définitivement plusieurs belles cordes à son arc ; difficile d’imaginer qu’aucune ne vous plaira ! (9/10) NP
- Desc. : folk rock
- R.S.V.A. : Mano Solo, Stephan Eicher, Rufus Wainwright

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0