[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > H > HORSE FEATHERS

House with No Home

HORSE FEATHERS

Kill Rock Stars

lundi 29 septembre 2008, par Nicolas Pelletier

(2/5) Horse Feathers, c’est avant tout l’auteur-compositeur-interprète Justin Ringle et ses chansons folks, livrées d’un ton très personnel et doux. Rien à voir avec le film du même nom des Marx Brothers, datant de 1932. On ne rigole pas du tout avec Ringle. Après être déménagé de l’Idaho à Portland (Oregon), Ringle s’est mis à jouer un peu partout où il pouvait trouver des sessions « open mic », durant lesquelles tous peuvent venir chanter quelques titres en public.

En 2005, Peter Broderick entend deux chansons de Ringle et décide de le contacter. Depuis, Broderick s’occupe des arrangements des chansons de Horse Feathers en y jouant violon, banjo, percussions, chant, bref, tout ce qui complète l’art brut de Ringer. Heather Broderick s’ajoute ensuite avec son violoncelle et son célesta.

Au final, ce premier album de Horse Feathers, sorti le 9 septembre dernier, est malheureusement un peu redondant. Plusieurs chansons sont du même type : douces, presque endormies parce que trop molles, manquant un peu d’étincelles. Ce n’est pas que les chansons soient mauvaises pour autant. Elles sont personnelles et bien construites, mais le manque de mélodies accrocheuses fait que l’on passe d’un titre à l’autre sans vraiment remarquer de différence. Sauf peut-être la 11e et dernière chanson, Father, un iota meilleure que les autres.

Horse Feather seront en tournée en Californie cet automne, puis en ouverture de Jose Gonzalez en Angleterre, et finalement, avec Blitzen Trapper en novembre chez nos voisins du Sud.

- Desc. : Smooth folk
- R.S.V.A. : Eric Bachmann, Monsieur Mono, Damien Jurado

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0