[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > H > HOLY SONS

Survivalist Tales !

HOLY SONS

Partisan

samedi 18 décembre 2010, par Olivier Boivin

(2.5/5) C’est sous le nom d’Holy Sons que l’on réussit à découvrir un rock inspirant et inspiré d’influences intergénérationnelles. Holy Sons, c’est la carrière solo relativement méconnue d’Emil Amos, qui, sous son vrai jour, est très reconnu comme joueur de batterie à travers le monde depuis pas loin d’une vingtaine d’années (18 ans pour être exact). Il s’est notamment illustré sur la scène rock expérimentale avec les groupes Om et Grails.

Survivalist Tales ! est le 9e album d’Holy Sons et assurément son plus abouti d’entre tous. Son expérience musicale transparaît sur ce disque. Par moment, on jurerait un disque sorti des années grunge des 90’s, par sa voix mielleuse et juste à point plaintive, puis on recule dans le temps en empruntant des sentiers provenant des 70‘s (avec la pièce Golden Child, on réentend la formation mythique Cream, ou encore celle de Zappa et ses Mothers Of Invention). La guitare électrique jouée avec distorsion apporte son élément distractif tout en alourdissant l’atmosphère. Emil Amos pousse les frontières des antennes psychiques, de sorte que l’on flotte au-dessus de la brume pour ensuite frapper le sol de plein fouet selon l’humeur présentée. Ultras chargées, les chansons sont sombres, comparables à un cauchemar d’un film de science-fiction. Holy Sons emprunte la créativité relative aux années 70 afin de donner une ambiance presque crooner sur A Chapter Must Be Closed.

On est loin d’être dans l’espoir et la vitalité sur ce nouvel album d’Holy Sons, sorti le 12 octobre dernier sur étiquette Partisan. Pour bien cerner ce qui se dégage de l’ensemble du disque, imaginez que vous êtes dans un tunnel noir et sans lumière au bout, mais parsemé de lumière en arrière et sur les côtés, le contraire d’une aspiration. Laissez-vous emporter dans l’hypnose d’Emil Amos et bonne chance pour ne pas perdre les pédales. Un disque exigeant et troublé qui trouble à son tour.

- Desc. : Indie space rock hypnotique
- R.S.V.A. : Califone, Deerhunter, Soulsavers

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0