[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > H > HOLLAND, JOLIE

Pint of Blood

HOLLAND, JOLIE

Epitaph

mardi 24 avril 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) La toujours très intéressante chanteuse et auteur-compositrice texane lance un 5e album qui, s’il n’est pas son meilleur, est quand même captivant, parce que personnel et authentique. Par moment, on dirait l’album d’une fille qui boit, tellement sa voix déraille dans tous les sens.

Holland amplifie son style vocal personnel au point de friser la caricature parfois : sur All Those Girls la prononciation est spectaculairement tordue, telle une chanteuse sous effets de l’alcool. Holland se reprend toutefois assez rapidement et livre des chansons intimes et intenses, comme une Feist qui se serait lovée contre un amant (Tender Mirror). On retrouve régulièrement cette passion, teintée de souffrance sans toutefois déborder de pleurs (Gold and Yellow). C’est plus des soucis que de la peine que Holland semble exprimer, d’ailleurs. Elle ne comprend pas les agissements d’un proche, elle se questionne sur ses propres choix, etc. L’auteur ne nage pas dans le désespoir mais est quand même en quête d’un état de bonheur non-atteint.

Certains morceaux, plus dénudés de l’enrobage folk rock qu’on retrouvait souvent sur le brillant album précédent « The Living and the Dead » dévoilent une artiste fragile mais assez forte pour exprimer ses émotions (comme sur June). Les comparaisons avec Feist fusent sur Wreckage, où Holland met de l’avant sa voix enfumée en s’accompagnant simplement à la guitare sèche jouée de façon détendue. De légères percussions et une discrète guitare électrique, le temps d’un petit solo bien placé, complètent le portrait.

Les albums de Jolie Holland prennent toujours quelques écoutes avant d’être définitivement adoptés. Cette artiste vaut les efforts et le temps investis. Elle décevra rarement.

Née à Houston en 1975, Holland est l’une des fondatrices des Be Good Tanyas. Depuis qu’elle s’est lancée en solo en 2003, elle s’est attirée de belles éloges dont de la part de Tom Waits qui est un fan fini de la chanteuse, guitariste, auteure, interprète.

- Desc. : Folk intense
- R.S.V.A. : Feist, Eleni Mandell, Marie-Jo Thério

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0