[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > H > HIGH DIALS, THE

Moon Country

HIGH DIALS, THE

Rainbow Quartz

lundi 17 novembre 2008, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Ce quintet basé à Montréal - anciennement baptisé The Datsons - accouche d’un cinquième album honnête, qui vire un peu souvent dans le psyche rock et sombre parfois dans certaines longueurs, mais il a également le génie de donner vie à deux brillantes pièces plutôt pop.

Space Hobo sonne que de la bonne pop des années fin 70, début 80, à la David Bowie période Scary Monsters. La basse y est bondissante et les envolées vocales très spatiales, pertinentes, vu contexte de la chanson. Clare, quant à elle, est plus du type romantique. Une des ces ballades beatlesques assez douce mais très hop-la-vie. Les chœurs enveloppent généreusement les refrains. « I’m at the edge of the world, with you » chante Trevor Anderson, et on y croit !

Entre ces deux moments forts, on navigue surtout entre pop plus anonyme (Seagull Blues ou Invisible Choirs), parfois un peu plus rock 70s (Oisin, My Bastard Brother, qui rappelle certains tubes de Golden Earring ou des Wings), mais surtout psychédélique à la Pink Floyd des débuts (Open the Gates, qui se termine en un « jam » intense où se mêlent flûtes, cuivres, batterie endiablée, guitare rythmique « speedée » et basse hyperactive). C’est loin d’être mauvais, mais c’est un peu long et surtout déjà vu.

- Desc. : Space psyche pop
- R.S.V.A. : Islands, Beatles, The Brian Jonestown Massacre

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0