[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > G > GROWING DOWN

Paper Cuts and Diaries...

GROWING DOWN

(G-D/Local)

mardi 22 août 2006, par Alexis Charlebois-Laurin

C’est un peu difficile de prendre au sérieux un groupe comme ça. On dirait malheureusement qu’ils ne font qu’essayer de reproduire ce que les leaders de la vague emo font depuis quelques années. C’est le cas de bien des groupes, mais il y a tout de même moyen de sortir un peu du moule et d’y ajouter une petite touche personnelle. Je sais bien que les membres sont relativement jeunes, et j’ai entendu de bons commentaires sur leurs performances sur scène, mais « let’s go » la copie carbone et les passes « cheesy », ça va faire. C’est clair qu’avec des noms de chansons comme Cry for the moon ou Tears taste sweet, c’est dur de ne pas voir venir le son de ce groupe à 100 miles à l’heure. On doit toutefois avouer qu’on ressent un certain talent au niveau du contrôle des instruments. Mais exploitez-le bordel ! Montrez ce que vous êtes capables de faire et ne faites pas juste copier la dernière saveur du mois dans la scène « EmO cOrE ». Pour ce qui est du chanteur, disons que c’est pas mal la même tonalité tout au long de l’album. Un peu trop linéaire. Ça manque un peu de jus et d’entrain. Vous pourrez m’accuser de ne pas supporter la scène locale (et oui, c’est un groupe du Québec), mais là ça ne passe juste pas. Désolé. ACL

- Desc. : Emo punk
- R.S.V.A. : Thursday, Spitafield, Boys Night Out

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0