[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > G > GRAND DUCHY

Let the People Speak

GRAND DUCHY

Sonic Unyon

mercredi 11 avril 2012, par Nicolas Pelletier

(4/5) Ça faisait depuis 2009 qu’on n’avait pas entendu parler de Grand Duchy, ce groupe formé de Frank Black Francis et de sa douce moitié, la bassiste et chanteuse Violet Clark. Et leur nouvel album est fort excitant !

Il faut dire qu’ils sont fort occupés, ces deux-là : Black enchaîne les disques et les tournées, en solo, en duo avec Reid Kiley et avec les Pixies (tournée des 20 ans de "Doolittle"), alors que Mrs Clark doit probablement passer un certain nombre d’heures à élever de leurs trois enfants, en plus de ses propres projets, noble tâche s’il en est une. C’est d’ailleurs Violet qui a écrit ce nouvel album pendant que Frank était en tournée.

Le second opus du couple est assez intéressant. Peut-être pas de chansons légendaires à la Where is My Mind ? mais plusieurs très bons moments qui rappellent les débuts des Pixies et, encore plus, les Breeders ! Mrs Clark semble venir de la même école que les sœurs Deal mais aussi Tanya Donelly (surtout évident sur Geode) et autres Sleater-Kinney.

Le style de Grand Duchy est bien ancré dans la pop new wave de la fin des années 70. On y entend des bouts de Blondie, des Cars, des Knack... autant dans l’orchestration dynamique (la punchée White Out) que dans les petits claviers rétro. Il y a des moments où ils sonnent comme Metric (Dark Sparkles and The Beat) avec un angle toujours rock mais très dansant. Les morceaux chantés par Black sonnent quant à eux comme des morceaux de Black ! L’évidence... Mais c’est du bon Black inspiré, comme à la belle époque des Catholics (Shady) et même celle des vieilles chansons des Pixies dont on sentait une participation plus importante de Kim Deal. Son jeu de guitare est très recherché, rappelant parfois celui de... Joey Santiago, son ancien complice ! Dans cet opus, Black s’est amusé à créer de petits interludes parlés durant lesquels il raconte un peu n’importe quoi pour faire un lien entre les morceaux. Sympathique et déconneur comme on aime les musiciens qui rockent en s’en foutant un peu...

- Desc. : Pop/rock alternatif
- R.S.V.A. : The Breeders, Metric, Throwing Muses

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0