[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > G > GONJASUFI

A Sufi And A Killer

GONJASUFI

Warp

vendredi 25 juin 2010, par Éric Dumais

(4/5) Gonjasufi, de son vrai nom Sumach Ecks, est un musicien qui demeure encore bien méconnu par la plupart des gens. Cet illustre mystique, qui ressemble étrangement à l’homme barbu que l’on retrouve au centre de la couverture, vient tout juste de paraître son premier effort, un opus brillamment construit, qui s’intitule A Sufi And A Killer.

Professeur de yoga, illustre maître de l’esprit et des voyages transcendantaux, mais aussi musicien à ses heures, Gonjasufi est un véritable touche-à-tout. Avec son incroyable bagage de connaissances et sa vision particulière de la vie, il a réussi à nous concocter un album à la hauteur de ses ambitions, qui s’avère être le reflet de son imagination mirobolante. Gonjasufi a même eu la chance, lors de la production et de la réalisation de son album, d’avoir l’appui d’artistes de renom, dont Mainfraime, The Gaslamp Killer et son ami, Flying Lotus.

A Sufi And A Killer est un opus qui possède une sonorité unique et des mélodies mystiques et envoûtantes. Étrangement, il ne ressemble à rien de connu, tellement le style sort de l’ordinaire. Du soul psychédélique jusqu’au hip-hop, en passant par le reggae, le jazz, l’électro, le dub, le rock et le techno, Gonjasufi s’amuse à nous déstabiliser en passant constamment d’un style à l’autre. Et étonnamment, le résultat est foudroyant. Cependant, à la première écoute, la voix laisse quelque peu à désirer, puisqu’elle a tendance à se perdre dans le flot des instruments, mais plus on l’écoute, et plus elle devient envoûtante. Vous l’aimerez à la fois douce et éraillée sur Sheep, et grave et criarde sur SuzieQ. Côté succès, vous adorerez Ancestors, pour son rythme hip-hop planant et « smooth » à souhait, et Holidays, la seule pièce électro de l’album. Contrairement à la majorité des chansons, cette dernière est très rythmée et elle nous accroche du premier coup.

Gonjasufi s’est donné corps et âme pour nous offrir un album unique et personnel pour lequel vous n’aurez qu’un souhait : qu’il ne termine jamais. Hélas, toute bonne chose a une fin…

- Desc. : Soul psychédélique
- R.S.V.A. : Beck, Funkadelic, Lee "Scratch" Perry

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0