[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Album

GIRLS

True Panther

mardi 27 octobre 2009, par Nicolas Quéry

(4/5) Beaucoup d’influences majeures ressortent lorsqu’on entend le nouveau groupe en provenance de New York, Girls. Que ce soit les Velvet Underground, les Beach Boys ou tout simplement Yo la tengo, on est forcés d’admettre que les jeunes musiciens ont décortiqué ces groupes et les ont adaptés à leur sauce de façon très efficace. Le psychédélisme est l’une de leurs armes de prédilection. L’album est planant, soporifique et langoureux mais on se laisse tout de même porter dans les chansons plus rock n’roll de l’opus.

Christopher Owens, chanteur et guitariste de la formation, nous entretient tout au long de l’écoute avec ses déboires amoureux, son adolescence ainsi qu’avec son mal de vivre toujours empreint d’un certain espoir. Des pièces solides composent la platine comme : Lust for life, Laura et le morceau de résistance, Hellhole Ratrace :6 minutes 57 d’extase où les plaintes du chanteur et la musique ne font qu’un pour terminer avec un son de guitare shoegaze qui nous emporte littéralement ailleurs. Big Bad mean Mother fucker, tant qu’à elle, ramène à l’époque rock surf des années 60 avec un son qui rappelle le début des Beach Boys. Même si Girls ne réinventent rien, ils maîtrisent parfaitement les genres dont ils sont issus.

Ces temps-ci, New York est une belle Mecque de groupes indépendants. On a qu’à penser aux Dirty Projectors, Grizzly Bear et Beirut qui ont d’ores et déjà fait leurs marques dans cet endroit florissant de jeunes talents. Girls, tant qu’à eux, iront les rejoindre sous peu.

- Desc. : Pop-rock, psychédélique
- R.S.V.A : Velvet Underground, Jesus and Mary Chain, Yo la tengo

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0