[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > G > GIBSON, DAUGHN

Me Moan

GIBSON, DAUGHN

Sub Pop

samedi 21 décembre 2013, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Le chanteur américain a cette voix grave et impressionnante comme celles de Johnny Cash et d’Andrew Eldritch (Sisters of Mercy) et la met au service d’un rock assez simple et folk (Phantom Rider) mais plutôt hanté/crooner, à la The National ou Tindersticks (The Pisgee Nest), allant jusqu’à effleurer le Nick Cave & the Bad Seeds lorsque contenus.

Gibson maîtrise bien ses pièces : aussi stables qu’un trot, on sait qu’on avancera dans la bonne direction et sans heurts ni soubresauts tout au long de "Me Moan", son second album en carrière. Quelques fois, il donne du lest aux rennes et surprend : un peu de cornemuse sur la dynamique Mad Ocean. You Don’t Fade est également unique avec son échantillon de voix féminine aux sonorités arabisantes et ses rythmes électroniques. Et encore une fois, la sauce prend. Les faiblesses sont rares (You Won’t Climb).

Gibson, de son vrai nom Josh Martin, est né en 1981 à Carlisle en Pensylvannie. D’abord batteur au sein du groupe Pearls and Brass (un trio heavy métal/stoner rock formé en 1996), il sort un premier album solo en 2013, intitulé "All Hell", également chez Sub Pop, qui fut bien reçu par la critique.

- Desc. : Dark pop folky crooner
- R.S.V.A. : Crash Test Dummies, Dave Gahan, Tindersticks

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0