[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > G > GHOST OF OTIS, THE

Hopes and Denials

GHOST OF OTIS, THE

Deep Elm

samedi 29 octobre 2011, par Olivier Boivin

(1.5/5) Les premières paroles du dernier et intense album de The Ghost of Otis sont les suivantes : « Reluctantly, I’ve started to climb out from beneath the weight I’ve endured for my whole life. My hesitance comes from the fear of the unknown. What more do I have to face ? When everything seems to fall and fade away. I find myself fighting for life. Rise up out of the ashes and realign. ». Dans l’ensemble, Hopes and Denials porte bien son titre. Un heureux mélange de peur et d’espoir. Malgré la vision profondément sombre des propos du chanteur, on est invité à découvrir une envie cruciale de s’en sortir.

En général, les choix musicaux et les sautes d’humeur de l’album perturbent par la façon directe et violente dans laquelle ils se manifestent. Hopes and Denials n’est pas aussi simple qu’on peut imaginer, des ambiances texturées notamment sur A Certain Uncertainty procurent beaucoup de bien. Elles sont accompagnées d’un saxophone jazzy et le son des guitares est l’espace d’un moment très planant. L’amplification de la voix apporte par-dessus le marché tout une bulle d’oxygène. C’est le moment du détachement avant le retour aux entrailles. Par la suite, ce qu’il reste du disque est loin d’être tendre.

Sur cet album, les guitares sont crues et les rythmes bien ancrés. Bien que l’album se veuille innovateur et intègre à souhait, il devient lourd si l’on prend la décision d’écouter les pièces en rafale. À force de voir tant de souffrances exprimées avec autant de fougue, on désire retourner rapidement vers notre album lumineux préféré (la trame sonore de la mélodie du bonheur serait la balance parfaite pour équilibrer notre cœur afin d’éviter la dépression profonde). Musicalement, il n’y a rien à reprocher, côté originalité des nuances électroniques par contre, l’ensemble reste peu impressionnant et sans douceur.

- Desc. : Indie emocore
- R.S.V.A. : Athletics, Bullet for My Valentine, My Chemical Romance

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0