[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > G > GELB, HOWE

The Coincidentalist

GELB, HOWE

New West

mardi 4 février 2014, par Nicolas Pelletier

(3/5) Comment ne pas penser au grand Leonard Cohen en écoutant le nouvel album d’Howe Gelb, dont – je l’avoue – je n’avais jamais entendu parler avant la sortie de « The Coincidentalist » la semaine passée. Et pourtant, ce musicien n’est pas le dernier venu – loin de là ! Ce natif de Tucson en Arizona a tout de Cohen : la voix, l’intonation, le country folk, la poésie, le charme (et même le chapeau sur certaines photos !). Il ne lui manque que la reconnaissance.

Évidemment, en faisant du Cohen mieux que Cohen lui-même, Gelb produit en « The Coincidentalist » un très bon album. Cinquante minutes de poésie impressionniste, de doux folk jazzé très semblable à celui qu’on entendait dans les années 70 (Triangulate). Gelb a même des choristes qui sonnent comme celles du Maître (particulièrement typiques sur Unforgivable). Sur The 3 Deaths of Lucky, c’est KT Tunstall qui chante en duo avec Gelb avec sa très jolie voix, à la manière de Jennifer Warnes avec Cohen dans les années 80.

Comme Cohen, Gelb effleure à peine sa guitare pour laisser toute la place à sa belle voix grave. C’est réussi sur la pièce titre de l’opus, The Coincidentalist, bien que les vers de cette chanson ne sont pas toujours bien mis en musique. Des petits signes que Gelb a encore quelques croutes à manger avant d’accoter le grand Leonard.

Howe Gelb n’est pas le dernier venu. Il a enregistré 25 albums avec sa formation Giant Sand, depuis 1985. Très prolifique, « The Coincidentalist » est le 21e album solo de l’auteur-compositeur-interprète de 57 ans. Gelb a toujours beaucoup collaboré dans divers projets. On nommera Arizona Amp & Alternator (un album en 2005), OP8 (un autre en 1997) et The Band of Ricky Blanchette (4 opus dispersés entre 1985 et 2003). Plus tôt cette année, il a aussi travaillé avec KT Tunstall, dont il a coécrit, coréalisé et chanté sur une bonne partie de son dernier album « Invisible Empire // Crescent Moon ».

- Desc. : Folk poétique
- R.S.V.A. : Leonard Cohen, Neil Young folk, Bill Callahan

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0