[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > F > FUTURE ISLANDS

In The Fall

FUTURE ISLANDS

Thrill Jockey

samedi 5 juin 2010, par Éric Dumais

(3/5) La formation américaine Future Islands vient de paraître, sur l’étiquette Thrill Jockey (ADULT., Javelin, OOIOO, Tortoise), un maxi appelé In The Fall, et ce, à peine quelques semaines avant la parution de leur nouvel opus qui s’intitule In Evening Air. Composé de quatre chansons, incluant le succès Tin Man (que l’on pourra d’ailleurs entendre sur l’album), cet EP devrait pouvoir nous faire patienter avant la sortie imminente de l’album.

Future Islands est un groupe de Baltimore, aux États-Unis, qui possède déjà plusieurs parutions derrière la cravate. Le trio, composé respectivement des musiciens J Gerrit Welmers, William Cashion et Samuel T Herring a débuté en 2003, alors que les musiciens (et amis) pratiquaient ensemble depuis un bon moment déjà. C’est seulement au tournant de l’année 2006 que la formation Future Islands a vu le jour. Les membres sont ensuite déménagés à Baltimore, où ils ont commencé à s’atteler sérieusement à la tâche. C’est seulement à la fin de l’année 2008 qu’ils ont terminé l’enregistrement de leur premier opus, Wave Like Home.

Le style musical de Future Islands, lors d’une première écoute, est dur à définir. Certains catégoriseront – à tort ou à raison – leur musique comme étant de la pop assumée, parsemée ça et là de douces mélodies propres au genre, alors que d’autres s’entendront simplement sur le terme électro-pop, qui semble plus approprié. Pour eux, leur musique s’apparente plus à du post-wave, étant donné que leurs mélodies empruntent une dose de sensibilité émotionnelle propre au new-wave, mais aussi au post-punk, en raison des rythmiques accélérées et plutôt frénétiques qui traversent la majorité des pièces. Laissons maintenant les peccadilles et les détails anodins de côté et concentrons-nous sur l’essentiel, à savoir les quatre pièces du maxi. Sincèrement, j’affirme sans détour que Future Islands nous a concocté de très belles mélodies et j’ai d’ailleurs bien hâte de voir le résultat sur In Evening Air. Je les trouve beaucoup plus évoluées et accomplies que celles avec lesquelles nous avions été habitués antérieurement, notamment sur leurs parutions précédentes, Wave Like Home et Little Advances. Seul bémol : la douceur mélodieuse de certaines mélodies à saveur électro-pop ne concorde pas toujours avec la voix grave et sérieuse du chanteur, surtout sur les pièces Tin Man et Virgo Distracts. Sinon, comme à l’accoutumée, le résultat est assez satisfaisant dans l’ensemble.

Au moment où j’écris ces lignes, je pense à nouveau à l’impression que la voix du chanteur m’a laissée et je trouve dommage qu’elle s’accouple si mal avec la musique douce et planante de la formation. Mais cela demeure mon opinion personnelle et il se peut très bien que vous aimiez le résultat.

- Desc. : Post-wave
- R.S.V.A. : Billy Idol, White Rose Movement, Deastro

* Le 8 juin à L’Esco (4467 St-Denis) 21h

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0