[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > F > FROG EYES

Paul’s Tomb : A Triumph

FROG EYES

Dead Oceans

lundi 9 août 2010, par Nicolas Pelletier

(3/5) Ce rock aux accents de folie est à la croisée des chemins d’un Nick Cave de son époque verbomotrice compulsive (The Sensitive Girls) et de guitares sursaturées à la Contrived. Ce band de Victoria (BC) mené par Carey Mercer (guitares et voix) et son épouse Melanie Campbell (batterie) pond de longues chansons plus ou moins contrôlées qui plairont autant aux fans de Black Heart Procession que ceux de Wolf Parade ou The Walkmen…. Cet album est leur premier pour l’excellente étiquette Dead Oceans après des années chez Absolutely Kosher.

Capables de beaux moments instrumentaux (Lear, in the Park), Frog Eyes se spécialise surtout dans le indie rock aux rythmes punchés. Mercer a souvent l’air un peu possédé (Rebel Horns) étant donné sa voix complètement déjantée et ses airs théâtraux.

Quand Mercer cesse de martyriser son micro, il fait de l’excellent travail en explorant différentes sonorités de guitares, s’appelant l’une et l’autre, se complétant, se répondant, comme dans le dernier tiers de Rebel Horns. Hormis les trop longs épisodes d’épilepsie vocale de Mercer, les Frog Eyes font une musique assez intéressante dans laquelle plusieurs ambiances bien différentes se rencontrent (le country folk lugubre de Violent Psalms, le moment le plus « Nick Cave » de l’album).

Intéressant, mais il faut être bien disposé pour recevoir le délire des Frog Eyes… En final un produit moins pop que sont projet Swan Lake (complété des membres de Destroyer et Sunset Rubdown).

- Desc. : Indie freak rock
- R.S.V.A. : Nick Cave & The Bad Seeds, Wolf Parade, The Walkmen

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0