[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > F > FOL CHEN

Part II : The New December

FOL CHEN

Asthmatic Kitty

samedi 21 août 2010, par Éric Dumais

(4/5) Le sextuor Fol Chen, établi à Los Angeles, est un groupe électro-pop qui vient de lancer son deuxième album, Part II : The New December. Suite logique du premier opus, l’envoûtant Part I : John Shade, Your Fortune’s Made, cet effort s’inscrit davantage dans un registre funk, en plus de frôler dangereusement la vague dark pop à plusieurs reprises.

Fol Chen est une formation reconnue pour être très mystérieuse, car les musiciens, lors de leurs apparitions publiques, sont souvent masqués et déguisés. Cet anonymat ne les empêche pourtant pas de faire parler d’eux, et la preuve, c’est qu’ils viennent de dénicher un contrat avec la célèbre étiquette Asthmatic Kitty, que l’on connaît notamment grâce à son cofondateur, l’artiste pop Sufjan Stevens. Autres bonnes nouvelles : Fol Chen a attiré l’attention de NPR, ni plus ni moins, et ont aussi participé à une compilation sur laquelle on retrouve No Kids et Junior Vasquez, entre autres. Ils ont également performé pour les sessions BBC et réalisé un vidéoclip avec Laker Girls.

À proprement parler, l’opus Part II : The New December est une véritable réussite. Il est bon, excessivement bien mixé, mais surtout très envoûtant. Les arrangements résultent d’un travail de moine, et les musiciens maîtrisent leurs instruments mieux que jamais. L’album ouvre avec The Holograms, une pièce mystique et teintée d’étrangeté, mais au sein de laquelle tous les éléments coulent avec fluidité : le clavier est ambivalent, voire fragmenté et les synthétiseurs se déchaînent au rythme déjanté des percussions. La seconde pièce, In Ruins, est l’heureux mélange entre expérimentations funky, à la limite de l’électro-pop de la grande Madonna (spécifions que la voix de Sinosa Loa lui ressemble étrangement). Le reste de l’album est tout simplement sublime : on reconnaît une légère influence 80’s dans les synthés, certains rythmes percutants dans les refrains, et une sensualité exquise dans les chants, qui rappellent de près ceux du formidable trio britannique The XX. Vous l’adopterez rapidement, c’est une promesse.

- Desc. : Indie électro-pop
- R.S.V.A. : Owl City, Of Montreal, Prince

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0