[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > F > FLYING LOTUS

Cosmogramma

FLYING LOTUS

Warp

vendredi 18 juin 2010, par Éric Dumais

(4.5/5) Steven Ellison, alias Flying Lotus, est un musicien et producteur expérimental multidisciplinaire originaire de Winnetka en Californie. Au mois de mai dernier, il a fait paraître, sous la bannière Warp, son deuxième souffle créatif, le très inventif et inspirant Cosmogramma. Avec ce nouvel album, FlyLo est toujours aussi enraciné dans la musique électro-jazz expérimentale, sauf qu’il semble avoir eu l’envie, cette fois-ci, d’explorer encore plus intensément les trésors de l’expérimentation avec un disque fort original, auquel plusieurs musiciens et chanteurs célèbres ont pris plaisir à participer.

Cosmogramma est un opus qui s’écoute tranquillement et qui se doit d’être écouté par une oreille attentive. Les subtilités qui fourmillent par milliers à travers les différentes pièces de l’opus ne peuvent être perçues à la première écoute. Il faut prendre son temps, l’apprivoiser patiemment, et découvrir ses richesses et merveilles à son propre rythme.

Il faut avouer que les mélodies que l’on retrouvait sur Los Angeles (2008) n’étaient qu’un simple canevas en devenir, à savoir une genèse qui n’attendait qu’à se développer en histoire principale, voire une prise de maturité latente. Et il a fallu la parution de ce deuxième souffle créatif pour en apprécier pleinement la transformation. Steven Ellison s’est mis à nu pour nous offrir son opus le plus personnel, mais aussi le plus évolué à ce jour. En effet, les pièces ruissellent d’influences électro-jazz lancinantes, de dubstep exploratoire et de nu-jazz écervelé. Les compositions ne semblent pas avoir été créées pour cohabiter ensemble, cependant, plus on les écoute, et plus elles s’assemblent, se ressemblent, pour ne former qu’un tout qui devient un peu plus cohérent à chaque écoute. Clock Catcher débute en intensité, avec une série de textures synthétiques complexes, qui s’entremêlent et se chamaillent en même temps. Très rapidement, l’électro-jazz expérimental, auquel se mêle la basse hurlante de Thundercat, se déploie comme une fleur qui s’ouvre au soleil, sur des pistes aussi excellentes que Pickled ! et German Haircut. Pour le reste, FlyLo s’est permis une aventure sans fin, avec des pièces un peu plus mélodramatiques, comme la charmante ...And The World Laughs With You, où l’on peut entendre le chant émotif et plaintif de Thom Yorke), ou encore Table Tennis, au sein de laquelle des balles de ping-pong constituent la rythmique principale, sans oublier l’étonnante Drips//Auntie’s Harp, qui présente une expérimentation électro 8-bit sensiblement pareille à celle des Montréalais Noia sur S/T.

Pour le reste, Cosmogramma est un univers musical à découvrir à temps perdu. Vous n’avez qu’à fermer les yeux et vous laisser transporter par la beauté des mélodies et par la richesse florissante de cet artiste au talent incontestable.

- Desc. : Électronique jazzy expérimental
- R.S.V.A. : Nosaj Thing, Four Tet, Fuck Buttons

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0