[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > F > FIREWATER

The Man on the Burning Tightrope

FIREWATER

Jetset

mercredi 28 juillet 2004, par Nicolas Pelletier

Les excellents Firewater sont de retour avec leur rock-pop californien mélodique qui nous avait tant plu, lors de la sortie de "Psychopharmacology" en 2000 (voir emoRAGEi no 15). La voix rauque de garagiste du chanteur Tod A, leur groove contagieux et leurs tounes punchées et accrocheuses dès les premiers instants font de Firewater un band aussi captivant que Smash Mouth ou Cake, un band qui pousse bombe après bombe sans répit. Ce nouvel album ne diffère pas du précédent à ce niveau, mais Firewater a cette fois poussé l’exploration musicale vers le cirque, vers Kurt Weil, vers la chaleur du Mexique ("Too many angels") ce qui ajoute en profondeur à leur répertoire. Non seulement les guitares sont toujours aussi explosives et les airs aussi marquants (la belle "Secret" est un classique), mais on les sent divaguer vers un mood qui rappelle le "Soft Parade" des Doors, on les sent se laisser aller vers une instrumentation plus large : trompettes, claviers antiques, castagnettes, accordéons ("Dark Days Indeed"), vers une plus grande variété, vers un son plus... mexicain ! Avec cet opus, le quatuor se dirige un peu plus vers Calexico, sans vraiment délaisser le son pop californien qui leur va si bien. Ca pourrait être commercial, mais c’est tout simplement bon !
- Desc. : rock-pop californien
- R.S.V.A. : Cake, Smash Mouth, Calexico

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0