[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > F > FICTIONIST

Lasting Echo

FICTIONIST

Red Owl

dimanche 13 juin 2010, par Nicolas Pelletier

(3/5) Découverts au Canadian Music Week à Toronto lors d’une sympathique performance au tout petit bar The Central, ce sextet de Salt Lake City peut compter sur Stuart Maxfield, un chanteur qui a une très bonne voix, ainsi que sur de solides musiciens, dont le soliste est également le beau-frère de Maxfield.

En concert, les 6 gars avaient réussi tant bien que mal, vu l’étroitesse de la scène, à livrer leur matériel, avec énergie et passion. Fictionist a aussi démontré une belle chimie de groupe, ainsi qu’une belle variété de styles. Ils étaient coincés au point que le batteur était invisible tout au fond, et le claviériste pratiquement assis à ma table, en bas de la petite scène.

Sur disque, l’énergie semble un peu plus contrôlée, et le résultat tombe un peu plus dans le rock mainstream. Capables d’une bonne variété de styles musicaux, Fictionist peuvent toucher au r’n’b pop (no 2), ainsi qu’au rock atmosphérique un peu prog, à la Pink Floyd des années 80.

Fictionist en sont à leur 2e album, The Invisible Hand ayant été lancé en 2008, alors que le groupe venait tout juste de se former. Les 6 musiciens sont tous assez à l’aise sur plusieurs instruments, ce qui donne une variété intéressante de sonorités au sein même du groupe : le bassiste joue de la trompette, le guitariste du violon, etc. La plupart des gars ont grandi dans le même quartier, et se connaissent depuis longtemps. Un bon petit band plus que respectable qui fait passer une bonne soirée, sans pour autant révolutionner le monde de la musique.

- Desc. : Rock/Indie pop
- R.S.V.A. : Sloan, My Vitriol, Coldplay

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0