[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > E > ELECTRONICAT

Voodoo Man

ELECTRONICAT

(DiskoB)

mercredi 16 août 2006, par Arnaud Cordier

Si le 20th century boy de Marc Bolan ¬affublait son glam rock d’un flamboyant n’ayant à ce jour pas pris une ride, l’electro glam rock’n’roll de Fred Bigot sous le pseudonyme ridicule d’Electronicat a peu de chance de passer le cap de la semaine dans ma mémoire. Français établi à Berlin, Bigot recense ses influences berlinoises à coup de « riffs » de guitares vaguement psycho garage avec une forte envie d’y malaxer ses « drum machines » prises du côté de l’electro clash. Il est loin le temps des Iggy, Bowie, Reed, et dans une moindre mesure, Cramps. Je n’irai pas jusqu’à conclure que ce Voodoo man est l’objet sonore le plus obsolète de 2005 car la formule DJ pourrait éventuellement sauver ces strasses brillantes et froides d’un compositeur trop influencé que pour laisser une empreinte que des gens comme The Hacker ou Fisherspooner tentent déjà de réanimer vulgairement.

- Desc. : Electro rock
- R.S.V.A. : Cramps, Stereo Total, The Hacker.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0