[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > E > EDIE SEDGWICK

Things Are Getting Sinister and Sinisterer

EDIE SEDGWICK

Dischord

dimanche 30 novembre 2008, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Le nouveau projet de Justin Moyer (qu’on a aussi entendu au sein d’Antelope et d’El Guapo) a l’audace d’utiliser le nom de la mythique star lancée par Andy Warhol dans les années 60. Arme à double tranchant s’il en est une : profiter de la renommée d’une légende de l’underground décédée jeune amène, certes, son lot de curiosité, mais également un haut degré d’attentes. Un faux-pas et le groupe sera rapidement classé avec les m’as-tu-vu qu’on préfèrera détester.

L’album, lancé le 10 novembre dernier, contient un rock déjanté à la Born Ruffians, Man Man et compagnie, alors que la verve de Moyer n’est pas extrêmement loin de ce que font Why ?... et Beck, sans toutefois posséder d’aussi bonnes cordes vocales.

Chose plutôt comique, le groupe a nommé plusieurs de ses chansons du nom d’une personnalité connue, bien que les textes n’aient rien à voir (du moins à première vue) avec la personne en question. Se succèdent ainsi les Angelina Jolie, Sissy Spacek et Anthony Perkins (un bon funk original, d’ailleurs) en début d’album !

La rythmique est soit très aérée (Mary-Kate Olsen) ou alors très syncopée (Bambi/G.W. Bush), et on peut également tirer quelques liens de parenté éloignée avec le vénérable Zappa pour l’humour (évidemment), mais aussi pour la complexité mélodique qui est ici impressionnante (O.D.B.). Red Dawn est peut-être la plus accessible, bien que la basse et les claviers semblent faire rouler deux boucles bien différentes l’une de l’autre. Pas facile à suivre, mais intéressant à explorer.

- Desc. : Glamour disco rock
- R.S.V.A. : Dub Narcotic Sound System, Devo, LCD Soundsystem

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0