[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > E > EDGAR, JOSEPH

Interstice

EDGAR, JOSEPH

Indépendant

mercredi 5 décembre 2012, par Alexandre Turcotte

(3/5) Originaire de Moncton au Nouveau-Brunswick, Joseph Edgar est un acadien tel que je me l’imagine. Il chante en chiac, en français, en anglais et c’est toujours aussi bon, peu importe la langue choisie. Il doit jouer de la guitare et peut-être du banjo, des percussions et du clavier, un musicien vrai de vrai, multitalentueux. On est loin ici du son de Radio Radio et de Lisa Leblanc, enfin plus d’eux que d’elle, évidemment. Joseph Edgar est cajun, folk trad, du roots sous son rock bien dosé. Ça devient doux, racoleur et le violon appuie les larmoiements, jamais trop lourd et ça devient rock and roll quand il faut bouger.

Intersitice n’est, selon moi, pas l’aboutissement de Joseph Edgar. Il doit avoir encore plein de musiques, plein d’idées sous son baluchon qu’il transporte ici et là, discrètement, dans l’underground folk du Québec et de l’Acadie, dans les petits bars et les cabarets de sous-sols.

Justement, on partirait de Montréal à Moncton en jouant Interstice qu’on ne serait jamais dépayser. Une musique de roadtrip, de cavalcade et de bonheur simple.

Joseph Edgar en est déjà à son quatrième album solo en carrière après avoir été Fondateur du groupe Zéro Celsius dans lequel il était « leader » dans les années 1990 et 2000.

On le découvre ici, sensible, déchirant, poétique et intime comme s’il livrait une partie de son cœur sans perdre de souffle, sans concession. Entouré d’amis et de connaissances, on retrouve Lisa Leblanc en fin de compte, pas si différente, pas si lointaine, puis la chanteuse Geneviève Toupin et Jocelyn « Joe » Gagné des Breestfeeder qui met sa touche à la réalisation de l’album.

- Desc. : Folk, rock,
- R.S.V.A. : Zachary Richard, Jean Leloup, Lisa Leblanc

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0