[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > E > EARLY DAY MINERS

The Treatment

EARLY DAY MINERS

Secretly Canadian

mercredi 16 septembre 2009, par Jean-François Rioux

(1/5) Les anciens Ativin Daniel Burton et Rory Leitch, ont formé Early Day Miners il y a quelques années. Ce qui semblait à l’époque devenir la suite logique du groupe post-rock instrumental évolua vers un rock instrumental plus mature et éventuellement pataugeant même dans le indie rock.

The Treatment est un changement radical dans l’évolution du groupe, qui élimine tout aspect se rapprochant du post-rock, des musiques expérimentales et de l’indie rock pour ne devenir qu’un de ses groupes rock sans âme. Ce tournant de 180 degrés est surprenant, mais le groupe devait être à la recherche de succès après toutes ses années à n’avoir qu’une petite base d’admirateurs. Ce ne sera pas avec The Treatment que le groupe de Bloomington, Indiana, sortira de l’ombre, au contraire. Même après plusieurs écoutes, rien n’accroche, si ce n’est que des détails négatifs comme : des chansons qui ne lèvent pas, aucun refrains accrocheurs, aucune émotion perçue, textes pauvres, instrumentation répétitive et lassante, etc. Les voix gars-fille n’ont aucun charme, on y entend plusieurs influences mais il est difficile d’oser une comparaison sans nuire aux autres artistes.

The Treatment est, jusqu’ici, la plus grande déception de 2009. Même un suicide collectif n’arrivera pas à les aider à faire vendre leur plus récente parution. La musique n’est pas si horrible, elle ne se distingue tout simplement pas. Elle est sans émotions, sans couleurs. Des musiciens avec autant de talent auraient dû nous offrir une surprise au lieu d’un disque aussi ennuyant.

- Desc. : Rock alternatif sans saveur
- R.S.V.A. : Wooden Stars, Kepler, Broken Social Scene

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0